Articles - Les auxiliaires

Abri pour pince-oreilles

  |   1840  |  Poster commentaire  |  Les auxiliaires

     J'évite dans la mesure du possible d'utiliser des pesticides dans mon jardin, qui en plus de nous empoisonner vident nos portes feuilles au profit des jardineries.

     La nature est bien faite, et chaque nuisible a son (ou ses) prédateur. Mais il faut parfois donner un petit coup de mains à mère nature pour rééquilibrer les forces en présence. Aménager des abris vous apportera des alliés pour lutter contre les indésirables.

     Le perce-oreille est un grand consommateur d'insectes dits "ravageurs", en particulier le puceron. Voici donc en quelques étapes la construction d'un "hôtel 4 étoiles" pour vos forficules.

 

Le matériel :

- une ficelle
- un petit pôt de fleur en terre cuite (ici, un pôt vendu avec quelques brins de muguets)
- de la paille ou du foin.

 

 

Construction :

1. Il faut attacher la paille avec la ficelle comme sur la photo.

2. Ensuite on passe l'autre extrémité de la ficelle dans le trou de drainage du pôt et on tire afin de faire rentrer la paille.

 

 

3. Il ne reste plus qu'à trouver un emplacement et de susprendre votre abri. J'ai choisi de mettre le miens dans le cerisier. Pour l'attacher, évitez de faire des noeux autour des branches. Vous risquez de blaisser votre arbre quand il va grandir. Préférez donc un morceau de fil de fer avec une forme de crochet du côté de la branche.