Articles - Lecture

Au coeur du troisième Reich d'Albert Speer

  |   1413  |  Poster commentaire  |  Lecture

Auteur : Speer, Albert
Editeur : Fayard

Titre : Au coeur du troisième Reich
Catégorie : autobiographie, historique
Note d'1Tour (5/5) :


Prix :
16.20€ (ou 10.99€ au format Kindle)
Achetez sur Amazon : Au coeur du Troisième Reich
 
Au coeur du Troisième Reich, Albert Speer
 
L'avis d'1Tour.fr
Les mémoires d’Albert Speer (1905-1981) apporte le témoignage unique d'un des plus hauts dignitaires du régime nazi.

Après un rapide chapitre sur son enfance, on découvre comment cet homme brillant devient l'architecte d'Hitler, et par la même occasion un des membres les plus proches du dictateur. "Si Hitler avait eu quelque ami que ce soit, j'aurais certainement été l'un de ses amis les plus proches" avait-il dit lors de son procès à Nuremberg.


Cette autobiographie nous plonge au cœur de la 2eme guerre mondial et nous donne une vision très Albert Speer au procès de Nurembergpersonnel d'Hitler et de son entourage.

Lors du grand procès de Nuremberg, où était jugé les principaux responsables du 3eme Reich, Albert Speer fut seul à reconnaitre son implication et à plaider coupable. Il sera condamné à 20 ans de prison qu'il consacrera à regrouper ses souvenirs et à écrire ce livre.

Bien qu'aujourd'hui plusieurs historiens remettent en cause ses propos, en particulier son ignorance de la solution final et des camps de concentration, cet ouvrage apporte quelques éléments de réponse sur la période la plus sombre de notre histoire contemporaine.

Au cœur du 3eme Reich vous transportera au côté de l'homme qui a fasciné tout un peuple et l'a amené par son fanatisme à commettre les pires horreurs.

De son ascension à sa chute, ce livre trace le portrait d'Adolf Hitler, petit caporal qui rêvé d'être peintre mais qui restera à jamais inscrit dans les livres d'histoire.
 
 
Présentation de l'éditeur
Les mémoires d’Albert Speer sont un document exceptionnel à plus d’un titre : témoignage d’un des plus hauts dignitaires nazis, il relate en détail le fonctionnement de l’appareil d’Etat vu de l’intérieur, avec le mélange de rationalité bureaucratique et de soumission à l’arbitraire du chef qui le caractérise.
 
Comment les décisions se prennent-elles, à quel niveau, comment sont-elles appliquées ? Mais c’est aussi l’itinéraire d’un homme brillant, architecte de talent, qui est rapidement séduit personnellement par Hitler et qui va progressivement mettre son intelligence et ses compétences au service de la machine de guerre nazie et d’une idéologie totalitaire.
 
Ce n’est que dans les tous derniers mois du régime que ses yeux se dessillent et qu’il manifeste quelques velléités d’indépendance : il aura auparavant, comme ministre de l’armement, organisé la production d’armes et de munitions avec une efficacité redoutable, n’hésitant pas à mettre en œuvre le travail forcé des prisonniers de guerre, de ceux des camps de concentration et des recrues du travail obligatoire.
 
Ce livre lucide ne cherche ni à justifier, ni à amoindrir la responsabilité de l’auteur qui affirme : « je n’ai pas seulement voulu raconter, mais aussi comprendre ». Rapportant le nazisme à une perversion de la logique technicienne de notre époque il nous livre aussi une interrogation sur l’énigme de l’aveuglement et de la servitude volontaire.